Les catégories de poids en Judo

De nos jours quand nous entendons parler de Judo, on pense souvent aux catégories de poids. Seulement à l’origine, le judo n’en comprenait pas…

Le Judo à été créé par Maître Jigoro Kano après avoir étudié le jujitsu auprès d’éminents Maîtres de l’époque. Son but, était d’offrir au pratiquants une meilleure condition physique et moral, tout en offrant une technique de défense. Et comme vous l’imaginé, dans la rue on ne choisit pas le poids de son adversaire …

Ensuite, le Judo est introduit aux Jeux Olympiques en 1956, bien après la mort de Jigoro Kano 1938, en toutes catégories de poids jusqu’en 1965 où sont créé 3 catégories de poids. De nos jours, il existe 7 catégories de poids aux jeux Olympiques.

Le Japon, ainsi que de nombreux organismes sont pour la réduction des catégories, voir pour leurs suppressions complètes, car elles vont à l’encontre de la pratique du Judo.

En effet le judo dans sa qualité d’art martial ne devrait pas avoir de catégorie de poids. De plus l’utilisation excessive des catégories incite les pratiquants à utiliser leurs forces contre leurs adversaires plutôt que d’utiliser au mieux leurs énergies ( Maxime de Jigoro Kano : « Meilleure Utilisation de l’Energie » et « Prospérité Mutuelle. » ). Si vous enlevez les catégories de poids vous encouragez un travail varié et  enrichissant. Chaque année le Japon organise un championnat de Judo toutes catégories, il y a déjà eu plus de 100Kg d’écart entre le participant le moins lourds et et plus lourds. Hors à chaque fois, ce championnat montre qu’il n’y a pas de relation entre les poids des compétiteurs et leurs résultats.

Il est sur que de nos jours les catégories de poids ne vont pas disparaître du jour au lendemain dans le monde du judo. Cependant, une diminution du nombre de catégories de poids est envisageable et serait préférable pour l’avenir du Judo.

 

Les Organisations de Judo

Il y a principalement deux organisations internationales qui organisent le Judo dans le monde.

– L’IJF ( Fédération International de Judo) qui est organisé avec des « sous-fédération » par continent. Pour l’Europe par exemple c’est L’EJU (Union du Judo Européen). Et enfin, des fédérations nationales peuvent s’y rattacher, comme en France la FFJDA.

-La WJF ( Fédération Mondiale du Judo), qui elle, n’a pas de « sous_fédération », mais uniquement des fédérations nationales.

Dans la plupart des pays les deux fédérations sont présentes. Mais il existe aussi des fédérations indépendantes comme le Kodokan au Japon.

Pour plus de détails vous pouvez suivre ce lien ou beaucoup d’organisations sont listées:
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_judo_organizations

Canon of Judo par Maître Mifune

Dans un article précédent nous vous parlions de Maître Mifune et de sa conception du judo. Aujourd’hui, nous vous présentons son livre « Canon Of Judo » qui est un recueil, très complet, sur les techniques de Judo. Il en parfait complément du film qu’il a réalisé.

Voici un aperçu qu’on peut trouver sur le net, mais il est aussi disponible en format papier :

Canon of Judo by K Mifune

JUNOMICHI L’origine du judo

Voici un livre à ce procurer ! Une interview de Maître Correa sur le judo.

Un livre passionnant pour tous les pratiquants !

Résumé :

En 1974, voyant le judo perdu dans son cadre sportif, Igor Correa inaugurait la pratique du junomichi. En acceptant de prendre la direction technique d’une nouvelle fédération, en ravivant la pratique du judo sous un nouveau nom, celui qui avait découvert le judo aux côtés des pionniers français de la discipline signait un nouveau départ. Presque quarante ans plus tard, le présent ouvrage vient témoigner de la singulière universalité du junomichi, attester son actualité, sa vivacité, et, pourquoi pas, la faire partager au plus grand nombre.
Comment, cependant, parler d’une pratique ? Comment communiquer par des mots ce qui ne se conçoit que par des actes ? Comment décrire un usage particulier du corps ? Comment dire le junomichi sans le distordre, ni le dénaturer ?
L’ouvrage tente de relever ce défi de deux manières, en deux parties distinctes. Ces deux parties, « L’origine du judo » (le long entretien auquel s’est prêté Igor Correa à la fin de sa vie) et « Junomochi no kotoba » (c’est-à-dire « les mots du junomichi » : un lexique de l’ensemble des termes japonais couramment employés au sein de la pratique) se complètent pour exposer la tradition, le projet, l’histoire, les principes, les modèles, les notions, les techniques et l’exigence du junomichi.

Ce livre est destiné aux milliers de judokas qu’Igor Corréa a initiés. Il est aussi dédié à tous ceux qui n’ont pas encore rencontré cette pratique et qui voudraient s’engager dans la « voie douce » dont Jigorô Kanô et Igor Correa sont les jalons décisifs.

Igor CORREA est né en 1919. Il découvrit le judo à Paris en 1942, rejoignant les tout premiers pratiquants français de la discipline. Très tôt, il devint professeur, responsable de plusieurs dojos, puis fut conduit à participer aux plus hautes instances du judo français, au premier rang desquelles le Collège des ceintures noires, dont il resta durant douze ans l’un des membres dirigeants. Il poursuivit par la suite l’enseignement du judo originel sous le nom « junomichi », et dirigea la Fédération internationale autonome de junomichi de 1974 jusqu’à sa mort en 2000.

ISBN 978-2-84617-273-8
EAN 9782846172738
Auteur 1 Igor CORREA

Vous pouvez lire le début en suivant ce Lien.

Expressions Japonaises (1)

Pendant un cours d’art martial plusieurs expressions japonaises peuvent être utilisées. En voici une liste non-exhaustive :

(Les termes et kanjis avec les prononciations )

正座 (せいざ – seiza) prononcer « see-za » : C’est une position à genoux

黙想 (もくそう – mokusou) prononcer « moh-kso » : méditation/méditions

黙想 已め (もくそう やめ – mokusou yame) prononcer « moh-kso yamé » :arretez la méditation. fin de la meditation

正面に礼 (しょうめん に れい -shoumen ni rei) prononcer « shoh-men ni reï » : salut au kamisa

先生に礼 (せんせい に れい – sensei ni rei) prononcer « sensseï ni reï » : salut du professeur

お互いに礼 ( おたがい に れい – otagai ni rei) prononcer « otagaï ni reï » : salut entre les élèves

け立 (けりつ – keristu) prononcer « kéritsou » : signal pour se mettre debout

お願いします (おねがい します -onegai shimasu) prononcer « o-negaï shimass » :  s’il vous plait – je vous prie ( dans un cours d’art martial on peut aussi le voir sous la forme merci de nous enseigner )

どうも ありがとう ございます (doumo arigato gozaimasu) prononcer « doh-mo arigatoh gozaïmass » : formule de remerciement

L’ESPRIT DU JUDO

Une autre lecture recommandée sur le Judo mais plus généralement sur les arts martiaux.

Résumé :
«Existe-t-il un principe réellement universel? Oui il y en a un : c’est le principe de l’efficacité maximum dans l’usage de l’esprit et du corps. J’ai donné à ce principe d’absolue généralité le nom de JUDO. »
— Jigoro Kano

L’Esprit du judo est un des livres fondateurs des arts martiaux français. C’est l’ouvrage qui fit comprendre aux Occidentaux que les arts martiaux sont une manière de vivre. Récit plein de force et de vie, L’Esprit du judo est un entretien entre l’auteur et son maître. C’est le cheminement d’un homme à la recherche de sa Voie. Au-delà du clivage entre les styles, au confluent de toutes les pratiques, L’Esprit du judo est l’esprit universel des arts martiaux.

ISBN 978-2-84617-112-0
EAN 9782846171120
Auteur  Jean-Luc JAZARIN

Vous pouvez lire le début en suivant ce Lien.

Le JUDO , Ecole de vie

Un livre rempli de philosophie et  de valeurs sur le Judo .

Résumé :

« Toute victoire qui n’entraîne pas la conviction et la transformation du partenaire, n’est qu’une apparence et une illusion. Vaincre sans convaincre n’est rien » Jigoro KANO

Texte fondateur de J.-L. Jazarin, président du Collège des Ceintures Noires de Judo pendant 23 ans, ce livre est un essai sur les valeurs du judo et, plus largement des arts martiaux. L’exemple de l’auteur, la clarté lumineuse de son propos, font de son analyse l’une des plus belles jamais écrites sur le sens profond de l’art martial. Ce texte a la force de l’expérience vécue et donnée en partage.
L’auteur met en évidence la portée éducative universelle du judo, école de sagesse qui apprend au pratiquant, dès son plus jeune âge, à respecter les lois de la vie et, au pratiquant chevronné, à les comprendre pour les appliquer dans la vie quotidienne. Chaleureux, clair et sage, ce texte nous invite à découvrir le judo comme école de vie, c’est-à-dire, comme école de noblesse et non comme sport.
À lire comme à méditer.

ISBN 978-2-84617-291-2
EAN 9782846172912
Auteur  Jean-Lucien JAZARIN

Vous pouvez lire le début en suivant ce Lien.